CHUTE DE CHEVEUX (Alopécie) Fausses croyances. Prise en charge. Cas particulier de l’enfant Dr Hervé VAN LANDUYT Asfoder 2014

 

 

 

La chute de cheveux est un motif fréquent de consultation Une personne possède en moyenne 100 000 cheveux. Il est normal qu’elle perde environ 50 à 100 cheveux par jour, avec des pointes pouvant grimper jusqu’à 175 durant les changements de saison (printemps et automne) En effet, c’est durant cette phase que les cheveux se renouvellent le plus. Une chute de cheveux est considérée comme anormale lorsqu’une personne perd plus de 100 cheveux par jour pendant une assez longue période pouvant aller jusqu’à deux mois. Le diagnostic de cette chute nécessite une consultation spécialisée

Fausses croyances : CHEVEUX : CHUTE DE CHEVEUX – CHEVEUX GRAS – Le shampooing fait tomber les cheveux -> FAUX – Plus je fais de shampooings, plus mes cheveux sont gras -> FAUX – Il faut prendre des vitamines pour faire repousser les cheveux -> VRAI et FAUX selon l’étiologie – Le chapeau fait tomber les cheveux -> FAUX Il existe deux chutes de cheveux saisonnières (printemps – automne). Il n’y a pas de véritable traitement. La repousse est normale. Un traitement par polyvitamines permet peut être une repousse plus rapide. Chez l’homme, nous n’avons pas de traitement radical contre ce type de chute de cheveux génétiquement programmé. Les seuls traitements efficaces : le minoxidil 5% lotion matin et soir et le finastéride (Propécia*) ne sont que suspensifs. Le minoxidil 5 % est maintenant en vente libre sans ordonnance médicale (une nouvelle forme mousse depuis 2013)  La greffe de cheveux type microgreffes permet de bons résultats (si elle est réalisée par un chirurgien entrainé à cette technique) Chez une femme : Ne pas négliger une chute de cheveux chronique (Bilan minimum : formule sanguine, bilan thyroidien TSH, la réserve en fer : Ferritine) Penser chez la femme à l’alopécie androgénétique (Proposer un bilan hormonal) Le plus souvent ce bilan est normal mais il faut traiter. Il n’y a pas trop d’hormone mâle mais c’est une trop grande sensibilité au niveau des récepteurs des cheveux (zone temporale, frontale et le vertex,  Certaines femmes présentent toutes les manifestations : acné rebelle, pousse de poils et chute de cheveux. Le traitement anti-hormones mâles sera proposé à vie. Chez la femme, les molécules de référence sont l’acétate de cyprotérone (ANDROCUR) ou la spironolactone (Aldactone) IL S’AGIT D’UN TRAITEMENT SUR PLUSIEURS ANNEES ou A VIE

Le tabagisme actif ou passif aggrave la chute de cheveux.

Extrait du net. Merci à son auteur

 

 

 

 

 

 

Chute de cheveux saisonnière  : Quelques conseils Article 2014

chute-de-cheveux-saisonniere-2014

Chute de cheveux de l’enfant  : Exposé du Dr  Alexandre  GUICHARD  Réunion Asfoder – AFCPA Besançon  23/ 01/2014 (Remerciements au Dr GUIGHARD et au Dr PUZENAT)  Posté par le Dr Hervé VAN LANDUYT  3 février 2014  ASFODER

Pathologie-cheveux-de-lenfant-reunion-asfoder-dr-guichard-pharmacien-besancon-25-france

Documents   Finastéride 2016  JDP Paris 2016  Dr Pascal REYGAGNE

Alopécies Finasteride JDP Paris 2016

ACETATE CYPROTERONE  Androcur  : ACETATE CYPROTERONE Androcur Informations 2018

Androcur 2018 Alopécie Communiqué SFD


Laisser un commentaire