Place des médecins de famille dans le dépistage et la prévention des cancers de la peau Étude 2017 Asfoder MSA FEMASAC Posté par Dr Hervé VAN LANDUYT Asfoder 2017

Un travail destiné à mieux comprendre les difficultés des médecins de famille dans le cadre du dépistage et de la prévention des cancers de la peau 

Ce travail de collaboration est d’autant plus important dans notre région rurale qui souffre de plus en plus d’un manque de dermatologues

CANCERS  CUTANES : Les campagnes de prévention primaire et  secondaire des cancers cutanés ne son suffisantes.

 CANCERS  CUTANES  Les CHIFFRES  en 2017

           En 2017, les cancers de la peau sont les cancers les plus fréquents. Le carcinome basocellulaire est le premier cancer au monde. 1 cancer sur 3 est un cancer cutané.

Plus de 120 000 nouveaux cas de cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année en France, dont environ 11 000 mélanomes,  cancer de la peau le plus grave, responsable de plus de 1700 décès.  La morbidité et le coût social qui en découlent  sont très importants.

En 1930, le risque de développer un mélanome était de 1/1500. Aujourd’hui il est de 1/50. Un homme né en 1950 présente 5  fois plus de risque de développer un mélanome qu’un homme né en 1920.

Aujourd’hui, le mélanome est  une des  premières causes de mort par cancer pour les moins de 35 ans. En France, un décès par cancer de la peau toutes les 4 à 5 heures. C’est le cancer dont l’incidence  progresse la plus vite. Depuis les années 1950, l’incidence double tous les dix ans dans les pays à population blanche. Le dépistage plus précoce permet de limiter la mortalité.

          Concernant les nævus (grains de beauté), ils apparaissent naturellement de 0 à plus de 50 ans. Ils sont génétiquement programmés. L’exposition solaire accélère ce processus et augmente la pigmentation. Il faut savoir que 8 fois sur 10, il n’y a pas de naevus avant un mélanome. Seule la prévention solaire dès la petite enfance permettra de stopper l’incidence de ce cancer. Ceci est encore plus évident pour les carcinomes cutanés (exposition chronique annuelle)

La Franche Comte figure parmi les régions où l’incidence et la mortalité des cancers de la peau type mélanome semble la plus importante en France. Les professions extérieures (agriculteurs, maçons,  couvreurs zingueurs) sont les plus touchés : travaux en altitude à 1000 m sans protection vestimentaire depuis le plus jeune âge (bronzage passif). Les carcinomes baso et spinocellulaire sont encore plus fréquents. La prise en charge chirurgicale est parfois difficile et son cout budgétaire est très important.

           Seul un changement radical de notre comportement solaire et un dépistage précoce permettront de stopper ce cancer évitable et assez facilement détectable. Les jeunes représentent  la population la plus à risque : il faut rapidement assurer leur protection solaire  de façon efficace et stricte  (prévention primaire)

Bien insister sur le bronzage passif : travail de la terre, couvreur-zingueur, ouvrier de BTP, sports, jardinages, tous les jours, toute l’année.

Un meilleur dépistage et un traitement précoce permettront de diminuer la morbidité et la mortalité (prévention secondaire).

 Le médecin de famille occupe une place fondamentale au cœur de ce travail

Le paradoxe en 2017, les seuls antirides efficaces : un chapeau large,  un vêtement qui flotte un peu foncé  et une crème adaptée avec un  bon indice de protection tous les jours du matin au soir et toute l’année.

Campagne 2017  : Un questionnaire destiné aux médecins généralistes pour mieux comprendre et connaitre leur difficultés sur le terrain.

Asfoder MSA 2017 Dépistage Prévention des cancers de la peau 2017 Lettre d’explication DV 12 2

ASFODER MSA CANCERS CUTANES CHIFFRES 2017 HVL Dossiers Medecins traitants Femasac DV 12 2

ASFODER MSA FEMASAC MG LA SOLAIRE ATTITUDE

ASFODER MSA Femasac Questionnaire Médecins généralistes 2017

Campagne d’information réalisée par ASFODER (Ass. Des Dermatologues de Franche Comté) – MSA Franche Comté Bourgogne – FEMASAC – ASEPT

 

Remerciements :

Dr Jean Jacques LAPLANTE  Me Nadia GUILLOU  MSA  / ASEPT
 M. Clément PREVITALI  Me Blandine TASSEL  FEMASAC
Me REHN Professeur de SVT et à l’IPR de SVT Rectorat de Besançon

Document posté le 19/2 en cours d’élaboration  Merci   

 

 

Ce contenu a été publié dans Cancers cutanés, creme solaire, crèmes solaires, dépistage des cancers cutanés, FEMASAC, mélanome, melanome malin, MSA, prevention solaire, Protection solaire, Surveillance des grains de beauté, Surveille ta peau, Travailleurs extérieurs, vetement antiUV, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.