VITAMINE D POLEMIQUES Dr Hervé Van Landuyt Besançon

La vitamine n’est synthétisée par la peau que sous l’effet des UVB . Les UVA (UV d’hiver, UV en cabine) ne permettent pas sa synthèse. Plus la peau est bronzée, moins les UVB passent et moins il y a synthèse de Vitamine D

Sur une peau bien blanche, en été, 10 minutes, 3 fois par semaine entre 11 h et 16 h, suffissent pour permettre la synthèse de vitamine D et son stockage.

En hiver, on peut proposer des cures de vitamine D en gouttes ou en ampoules plus concentrées.
Attention, il faut consommer également régulièrement du calcium : lait, fromages .. (2 à 3 cures par hiver : novembre, février, avril..)

Ce qui est sûr et ce qui l’est moins ? :

Dr E. LEGRAND (Angers) 23eme congrès nationale rhumatologie

On observe très souvent des carences biologique en Vitamine D. Cependant, il n’y a pas assez d’argument pour proposer une complémentation systématique. Il faut des doses très importantes pour corriger ces carences  »biologiques ».
De plus chez les patients malades en carence, on ne sait pas si cette carence est le reflet d’un mauvais état de santé ou si elle a un effet direct sur ces pathologies. On a montré que l’obésité entraine naturellement une carence en Vitamine D. (Extrait des propos Dr Corinne Turin)

Dosage de la vitamine D chez des sportifs extérieurs
Dr L. BARONNET et al Hôpital Bouscat Bordeaux

Le dosage de la vitamine D chez 29 footballeurs professionnels Girondins de Bordeaux met en évidence une carence chez 30% (vit D inférieure à 30 ng/ml). Ce même dosage en janvier met en évidence un déficit chez 82% (Vit D inférieure à 10 ng/ml)
Ces sportifs sont à l’extérieur plus de 20 heures par semaine !!!

Exposition solaire et vitamine D

Il y a beaucoup d’inconnues et d’incertitudes autour de la vitamine D. Quel est le taux sanguin optimum ? Comment l’obtenir ? Cet article apporte quelques éléments de réponse, mais les auteurs eux-mêmes, et le commentaire qui accompagne l’article, mettent en garde contre des conclusions trop tranchées. On estime que l’exposition à une DEM d’UVB correspond à un apport oral de 10 000 à 25 000 unités de vitamine D. A partir de cette estimation, les auteurs ont utilisé un logiciel de simulation atmosphérique pour calculer le temps nécessaire pour obtenir par voie cutanée la synthèse de 400 à 1000 unités, ce qui correspond à la dose quotidienne recommandée. A Miami, une personne de phototype III exposant quelques minutes par jour un quart de sa peau (visage, cou, mains, avant-bras) peut obtenir une telle synthèse cutanée tout au long de l’année. A Boston, beaucoup plus au Nord, ce n’est possible que pendant une partie de l’année. Mais en réalité, il est pratiquement impossible de doser précisément la synthèse cutanée de vitamine D, et on ne doit pas oublier que les UV restent un carcinogène.
Ainsi, il paraît plus raisonnable de se fier à un apport oral de vitamine D pour obtenir les taux sanguins recommandés, au-dessus de 30 ng/dl (75 nmol/l).

Terushkin V, Bender A et al Estimated equivalency of vitamin D production from natural sun exposure versus oral vitamin D supplementation across seasons at two US latitudes. J Am Acad Dermatol 2010

Documents 2016

Plus de vitamine D, moins de cancers Extrait Egora 2016

Documents Juin 2011 : Protection solaire et Vitamine D

PRODUITS DE PROTECTION SOLAIRE et VITAMINE D

Vitamine D Actualités Juin 2011

Documents 2012 : Carence en vitamine D : Un apport en hiver
Vit D Nous manquons tous de vitamine D

Documents 2014 :

Vitamine D Déficit et Douleurs chroniques 2014

VIT D 2014 Carence D chez les moins de 21 ans

VIT D 2014 Normes plus basses chez les sujets noirs

 


Laisser un commentaire