Travail d’information et de prévention solaire dans les collèges et les lycées agricoles de Bourgogne Franche comté Me Claire JACQUIN PORRETAZ Posté par Dr Hervé VAN LANDUYT Asfoder 2017

Un travail régional unique réalisé par Me Claire JACQUIN PORRETAZ dans le cadre de sa thèse

Une étude réalisée grâce au soutien et à la collaboration active de la MSA , FEMASAC, de  l’Association  ASEPT, de l’ASFODER  et les IPR de SVT (collaboration travail 2016)

Le but de cette  étude est tout d’abord de mieux connaître les attitudes actuelles en matière de photoprotection chez les jeunes des collèges et lycées agricoles, puis de faire l’état des lieux de leurs connaissances en la matière.

Ce  travail a également un but d’information et de prévention, le questionnaire fera l’objet d’un cours et de rappels dont le but est une sensibilisation de la jeune population agricole aux dangers du soleil.

Cette étude se base sur plusieurs arguments (qui seront développés dans le travail final, appuyés d’une bibliographie étayée) que voici dans les grandes lignes :

– la population agricole fait partie des travailleurs extérieurs qui sont les plus à risque de développer des cancers cutanés,

– ces cancers cutanés sont souvent plus agressifs que dans la population générale, ils sont en constante augmentation,

– il s’agit d’un problème de santé public : morbidité et coût importants

– les attitudes de photoprotection ne sont pas optimales, car les connaissances en la matière semblent peu développées

– une meilleure connaissance des dangers du soleil conduira peut être peu à peu à une modification des comportements

– le but ultime étant une diminution de l’incidence des cancers cutanés et de la morbi-mortalité liée à ces derniers (mais l’impact des actions de prévention est très délicat à mesurer), ainsi qu’une diminution des coûts engendrés.

Claire s’est inspirée  de divers questionnaires apparaissant dans de nombreuses études similaires réalisées à travers le monde. Aucune étude de cette ampleur n’a pour l’instant été réalisée en France, qui reste très en retard dans le domaine de la photoprotection.  Son travail  pourra servir d’étude pilote avant une étude à plus grande échelle, nationale par exemple, afin d’élargir encore les actions de prévention en photoprotection.

Doucments provisoires

Claire Objectifs thèse DV 23 2 2017

Claire Document explicatif deroulement de l’etude, aux profs de SVT 23 2 2017

Claire questionnaire thèse PRE TEST 15.02.2017 DV HVL avec titres et partenaires 23 2 2017

Claire Soleil ASFODER Enseignants SVT 2016 Proposition d’activité 23 2 2017

Claire questionnaire Post test PRECOCE thèse 15.0DV 2.2017 DV HVL avec titres et partenaires 23 2 2017

Claire questionnaire Post test PRECOCE thèse 15.02.2017 DV HVL avec titres et partenaires 23 2 2017

Claire questionnaire Post test TARDIF thèse 15.02.2017 DV HVL avec titres et partenaires 23 2 2017

Claire Thèse corrigé explicatif DV 23 2 2017

 

Remerciements :

Dr Jean Jacques LAPLANTE  Me Nadia GUILLOU  MSA   / ASEPT
 M. Clément PREVITALI  Me Blandine TASSEL  FEMASAC
Me REHN Professeur de SVT et à l’IPR de SVT Rectorat de Besançon

 

Dossier et document en cour d’élaboration .MERCI

Ce contenu a été publié dans Bronzage, Bronzage passif, crèmes solaires, dépistage des cancers cutanés, enseignants SVT, Fausses croyances, FEMASAC, lumière, MSA, prevention solaire, Professeurs, profession exterieure, uva, UVB, vendangeurs, vetement antiUV, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.